traitement du keratocône par Cross-linking à Marseille

Le Cross-Linking, tout savoir sur ce traitement du kératocône

Le kératocône est une maladie non inflammatoire de la cornée qui se déclare généralement à la fin de l’adolescence. La cornée du patient se déforme progressivement, elle s’amincit et devient conique et irrégulière, altérant ainsi la vision du patient. Et, par extension, sa qualité de vie. Les symptômes les plus fréquents sont une vision brouillée et déformée et une hypersensibilité à la lumière. Le cross-linking, également appelé CXL, est une technique de chirurgie des yeux permettant de freiner, et dans certains cas, de soigner le kératocône.

traitement du keratocône par Cross-linking à Marseille

Qu’est-ce qui provoque un kératocône ?

La cause du Kératocône reste encore floue. Toutefois nous pouvons avancer que la combinaison de facteurs génétiques et environnementaux induit un terrain favorable pour le développement du kératocône. Bien qu’aucun gène spécifique n’ait pu être relié au développement du kératocône, les patients atteints ont, fréquemment, un autre membre de leur famille souffrant de cette maladie qui déforme la cornée. Un frottement régulier des yeux est également un facteur de développement de cette maladie oculaire.

Un patient atteint d’un kératocône voit son tissu cornéen se détériorer. La cornée est la partie la plus importante de l’œil. Dans le cas d’un kératocône, sa forme, habituellement sphérique, se modifie et devient conique. La vision du patient est donc déformée et devient floue.

Traitement du kératocône par cross-linking, de quoi s’agit-il ?

Le cross-linking est une innovation de la chirurgie réfractive qui consiste à soigner le kératocône par photopolymérisation du collagène cornéen. 

  • Votre chirurgien ophtalmologue applique dans votre œil malade une solution de riboflavine (vitamine B2), un produit photosensible. 
  • S’ensuit alors une séance d’ultraviolets longs qui dure généralement plusieurs minutes. Les ultraviolets sont absorbés par la riboflavine à la surface de la cornée. 

La photothérapie, par son action biochimique, permet de créer des ponts chimiques entre les fibrilles de collagène. La cornée est alors solidifiée. L’augmentation de sa rigidité permet de stopper la déformation progressive de la cornée et donc l’évolution du kératocône. Il s’agit d’un traitement du kératocône court et quasi indolore, une chirurgie des yeux réalisée en ambulatoire.

traitement du keratocône par Cross-linking

Dans quels cas le cross-linking est-il recommandé pour soigner un kératocône ?  

Cette technique de chirurgie réfractive pour le traitement du kératocône est à la fois préventive et partiellement curative. Elle présente un taux de réussite supérieur à 95 % pour la prise en charge des ectasies cornéennes.

La technique du cross-linking est proposée aux patients atteints d’un kératocône évolutif mais dont la cornée n’est pas trop fine (épaisseur supérieure à 400 microns). Ainsi, pour le traitement d’un kératocône plus évolué d’autres techniques de correction de la vision seront recommandées par votre chirurgien ophtalmologue.

Quelles sont les autres techniques de chirurgie oculaire pour soigner le kératocône ?

Le traitement du kératocône peut se faire avec plusieurs techniques chirurgicales. Les indications dépendent du degré de sévérité du kératocône chez le patient traité :

  • La photopolymérisation du collagène cornéen (crosslinking) : si la cornée n’est pas encore trop endommagée et présente une épaisseur suffisante.
  • L’implantation d’anneaux intra-cornéens, en cas de kératocône infraclinique. Cette technique de chirurgie réfractive permet de retarder ou d’éviter la greffe de cornée. 
  • Le laser excimer topoguidé, toujours associé à un cross-linking et éventuellement après implantation d’anneaux intracornéens pour améliorer encore la vision du patient. 
  • La greffe de cornée, pour le traitement des kératocônes les plus avancés et en cas de cornée fine.

Découvrir nos dernières actualités en chirurgie réfractive